Chrétien évangélique
Bonjour et bienvenu sur le forum . Nous sommes des chrétiens évangéliques et sur ce forum, nous ne parlons que de la Bible , de votre conversion, votre témoignage et de ce que l'on apprend de la Bible. Pas de métaphysique ni de débats scientifiques et aucune confrontations inutiles ne sont acceptés sur ce forum .

Chrétien évangélique

Forum ouvert au dialogue chrétien avec tous ceux qui veulent apprendre à connaître Jésus comme leur sauveur , mais n'est en aucun temps un forum métaphysique ou débat scientifique..
 
AccueilRechercherÉvènementsS'enregistrerConnexionFAQ
Bonjour à tous, forum chrétien évangélique pour nous chrétiens , mais aussi pour le public . le respect de tous les membres est exigé de tous .
Derniers sujets
» Images d'humour chrétien
Aujourd'hui à 8:15 par Admin

» Dieu des merveilles
Aujourd'hui à 8:07 par Admin

» And Bible
Hier à 23:11 par stef20

» Jésus de Nazareth (2)
Hier à 21:36 par Admin

» Xiphos
Hier à 20:50 par Admin

» Bible Ostervald 2008
Hier à 9:46 par stef20

» Jésus de Nazareth (1)
Ven 21 Sep - 20:53 par Admin

» De redoutables épreuves
Jeu 20 Sep - 19:27 par Admin

» Selon Jean 3:16
Jeu 20 Sep - 13:11 par Admin


Partagez | 
 

 Jean 17:3 .

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: Jean 17:3 .   Mar 11 Sep - 20:15

<< Or c’est ici la vie éternelle, qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. >>

La vie éternelle, que Jésus donne (verset 2), nul ne doit la chercher en dehors de Dieu et de Christ ; Jésus dit, dans cette parole profonde, en quoi elle consiste. Pour comprendre ce verset, il faut, avant tout, se souvenir que, dans le style de l’Écriture et en particulier dans celui de Jean, connaître n’est point un acte purement et froidement intellectuel, mais un rapport plein de confiance et d’amour avec l’être connu, une communion du cœur avec lui (1 Corinthiens 8.2-3 ; 1 Corinthiens 13.12 ; 1 Jean 2.3-4 ; Jean 4.8).

Dès lors, connaître le seul vrai Dieu et Celui qui l’a envoyé, Jésus-Christ, n’est pas seulement la condition ou le moyen de parvenir à la vie éternelle, c’est cette vie éternelle elle-même, naissant et grandissant dans l’âme dès ici-bas, pour s’épanouir un jour dans la perfection du ciel.

Et il faut bien remarquer que nous n’avons point ici une définition de Dieu ; le qualificatif seul vrai Dieu n’oppose point Dieu aux fausses divinités (Meyer et d’autres), Jésus ne polémise pas, il prie, il adore ; et il confesse que ce Dieu est en lui-même le seul vrai, le seul qui réalise en son essence l’idée même du Dieu absolu, le seul dont la connaissance soit la vie éternelle.

Mais comment ce Dieu peut-il être connu des hommes ? Uniquement en celui qu’il a envoyé (Jean 16.27-28), en qui il s’est pleinement révélé, Jésus-Christ.
Les sociniens ont abusé de ce passage, en particulier du qualificatif : seul vrai Dieu, appliqué au Père, pour en tirer des conclusions contre la divinité de Jésus-Christ. Ils oublient que si Celui qui se nomme ici même à côté de Dieu, qui déclare que le connaître est la vie éternelle, ne participait pas à la plénitude de la divinité, son langage ressemblerait grandement à un blasphème.

D’autre part, quelques exégètes (Lücke, de Wette, Weiss) trouvent étrange que Jésus parle de lui-même à la troisième personne, et en énumérant tous ses titres : Celui que tu as envoyé, Jésus-Christ, et ils mettent sur le compte de l’évangéliste un langage qui leur paraît peu approprié à la situation.

Mais d’abord, Jésus, dans l’émotion de son âme, a commencé sa prière par ces mots solennels (à la troisième personne) : glorifie ton Fils ! Et ce n’est qu’au verset 4 qu’il revient à dire : Je t’ai glorifié sur la terre. Et quant à ce double nom : Jésus-Christ, solennellement prononcé à dessein, il ne faut pas oublier, comme l’observe Meyer, que Jésus, parlant hébreu, en faisait ressortir la haute signification : Jésus, Sauveur, et Christ, Messie.

Qu’y a-t-il là qui ne soit à sa place dans la prière du Fils de Dieu ? Dieu et Jésus-Christ, double objet de la connaissance religieuse, sont inséparables, Jésus-Christ, c’est la divinité manifestée à l’homme et destinée à devenir en lui la vie éternelle (comparer Jean 1.18 ; Jean 6.46-47 ; Jean 14.7-9).
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean 17:3 .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Pastiche de fables de Jean de La Fontaine.
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chrétien évangélique :: Sujet d'intérets généraux-
Sauter vers: