Chrétien évangélique
Bonjour et bienvenu sur le forum . Nous sommes des chrétiens évangéliques et sur ce forum, nous parlons que de la Bible , de votre conversion, votre témoignage et de ce que l'on apprend de la Bible. Pas de métaphysique ni de débats scientifiques et aucune confrontations inutiles ne sont acceptés sur ce forum .

Chrétien évangélique

Forum ouvert au dialogue chrétien avec tous ceux qui veulent apprendre à connaître Jésus comme leur sauveur , mais n'est en aucun temps un forum métaphysique ou débat scientifique..
 
AccueilRechercherÉvènementsS'enregistrerConnexionFAQ
Bonjour à tous, forum chrétien évangélique pour nous chrétiens , mais aussi pour le public . le respect de tous les membre est exigé de tous .
Derniers sujets
» L’héritage d’une vie
Aujourd'hui à 18:07 par Admin

» Lorsqu’une chose nous échappe
Dim 12 Aoû - 21:57 par Admin

» À poropos de ce forum
Sam 11 Aoû - 22:17 par Admin

» Le façonnement de vos pensées
Sam 11 Aoû - 22:14 par Admin

» Sans crainte
Ven 10 Aoû - 19:42 par Admin

» Comment comprendre les mots grecs ‘théon’ et ‘théos’ dans Jean 1.1 ?
Ven 10 Aoû - 19:38 par Admin

» Avez-vous besoin d'un miracle?
Jeu 9 Aoû - 18:54 par Admin

» Soulagée d’un soleil cuisant
Jeu 9 Aoû - 18:52 par Admin

» Qui le leur dira ?
Mer 8 Aoû - 19:40 par Admin


Partagez | 
 

 Au sujet de la masturbation

Aller en bas 
AuteurMessage
taalf




MessageSujet: Au sujet de la masturbation   Lun 16 Juil - 14:37

Code:
Bonjour à tous,





Je rougis de m'adresser à vous concernant un tel sujet. J'avais déjà traité ce sujet sur un autre forum, mais celui-ci a fermé. Je suis un peu à la recherche d'un nouveau forum chrétien. Je vis dans un pays qui utilise une autre langue que la mienne et j'aime pouvoir échanger sur des forums francophone (je suis Français).





Le sujet que je vais traiter ici est tabou. Je vous présente donc mes excuses en avance. Le fait est que je n'ai personne pour en parler autour de moi.

Pas de soucis pour ca . Tout se discute tant qu'on demeure dans des termes correctes vu le sujet


Code:
En ce moment je me pose des question sur la relation entre Chrétiens et péché. Je me souviens qu'après ma rencontre avec Dieu, j'ai cessé un temps de pratiquer cette chose qui est l'objet de la discussion. J'avais exulté ma joie sur un forum chrétien en ces termes : "Dieu m'a libéré d'un péché honteux !" Mais à cela une personne avait répondu que si je me pensais libéré du péché, j'étais particulièrement pécheur, car tous pèchent (les Chrétiens aussi), et que me croire sans péché en était justement un (de péché).
Il est normal après avoir accepté Dieu , d'être tout feu tout flamme .. Mais il est aussi vrai que, même si l'on arrête un temps un péché , nous ne sommes pas a l'abri du péché . Malheureusement, celui ou celle qui t'a remis sur les rails , avait raison . Même un chrétien n'en est pas à l'abri malheureusement .


Code:



Je pense qu'à ce moment là ma "partenaire" et moi avions décidé de cesser tous rapports avant le mariage, bien que nous dormions dans le même lit ! (nous avions commencé à cohabiter avant d'avoir la foi). Je me souviens que j'étais très fier de m'abstenir (je parle de l'objet de cette discussion), mais dans le même temps c'était très dur. C'était comme se retenir de respirer.



J'ai aussi vécu ca avec mon épouse , nous avons cohabités ensemble presqu'une année avant le mariage . nous n'avons pas d'enfants par contre.. et oui ce doit être difficile de s'abstenir quand on habite avec un conjoint ...


Code:
Plus tard, nous nous sommes mariés et avons eu notre premier enfant (ce fut une période difficile à cause des gynécologues hommes qu'on avait plus ou moins imposé à ma femme, mais c'est une autre histoire). Nos rapports ont encore cessé, mais cette fois parce que ma femme n'en ressentait pas l'envie (à cause de l'allaitement et des hormones). Je ne me souviens pas si c'est à ce moment précis, mais j'ai recommencé à pratiquer l'objet de cette discussion.



C'est tout de même difficile pour moi de bien dire les choses car c'est un sujet complexe ..Et même ici au Canada, nous n'avons pas toujours le choix des Gynécologues . Mon épouse  , c'est un homme qu'elle a comme gynécologue.. Ce que je sais , c'est que, quand on a un nouveau-né , la femme doit attendre une 40aines de jours avant de faire quoi que ce soit sur le plan sexuel et a cause de ses hormones .. Cependant , je ne connais pas ton âge mais je t'assure que le désir baisse en vieillissant .. mais encore là , je te comprends

Code:



Au moment où j'ai recommencé, oui je me suis senti pécheur, mais d'un autre côté, je dois dire que cela a enlevé en moi beaucoup de tension. J'ai aussi eu le sentiment d'avoir eu beaucoup d'orgueil en me pensant "supérieur" à cause de mon abstinence, et que le retour à cette pratique me remettait un peu à ma place d'homme infiniment petit devant Dieu. Finalement, malgré ma volonté, je n'ai jamais recommencé à m’abstenir sur de longues périodes.


L'être humain etant pécheur de nature , il ne peut s'empêcher de pécher malheureusement , et moi-même je tombe dans le péché parfois . Je sais, c'est honteux mais on a un avocat qui est le Christ et Dieu nous pardonne si l'on est sincere dans la demande de pardon . Tu as cependant le mérite d'être franc , ce que je constate . Ta situation ressemble un peu à la mienne , mais par contre, si tu es marié , la Bible est claire, vous ne devez pas vous en privé . ( Lire le chapitre 7 de 1 Corinthiens ) . Pour le reste , tu devrais parler avec ton épouse de tes besoins et de convenir ensemble de ce que vous ferez . Ici , je ne peux te conseiller car je ne suis pas sexologue pour vous aider, je me fie a ce que la Bible parle .



Code:
Depuis, je reviens régulièrement à cette question : est-ce mal ou pas de pratiquer la chose ? J'aimerais partager ici les points de ma réflexion.



Pour être mal , oui en effet ça l'est car tu pêches contre ton propre corps mon frère . Hébreux 10:26 est clair , mais lire 1 Corinthiens chapitre 7 verset 1 à 6 inclus .. il y a un verset dont j'oublie la référence, mais qui dit que tu pêche contre ton propre corps en te masturbant .. ' je ne sais plus


Code:
1- La première chose que l'on fait, en tant que Chrétien, est d'interroger la Bible. Or, tout le monde ici sait qu'elle ne parle pas directement de masturbation. La question ensuite est de savoir s'il s'agit d'impudicité ou de fornication ou de quoique ce soit d'autre explicitement condamné par la Bible. La question reste ouverte pour moi.



Exact , la Bible ne parle expressément pas de la masturbation , mais la Bible définit quand même que c,est une relation avec soi-même au final et cela est de l'impudicité , une relation non autorisé par l'Éternel .


Code:
2- Deuxièmement, on peut évidemment demander l'avis d'autres Chrétiens. Et là, le constat est clair : sur la place publique, tout le monde condamne la masturbation. Cependant, je me demande si cette condamnation unanime n'est pas le fait de la culture plutôt que du Saint Esprit.


Et non malheureusement , c'est bien biblique et condamnable .


Code:
3- Ensuite, nous pouvons nous tourner vers la science, or que dit-elle ? Que la masturbation est bénéfique pour la santé sur de nombreux points. Il apparaît quelque part contradictoire que Dieu puisse aimer que l'on fasse quelque chose qui est mauvais pour notre santé, quand dans le même temps nous accusons ceux qui fument de ne pas respecter le corps du Christ.


En fait , la science dit ce que veut mais il est prouvé que se masturber durant une très longue période , c'est malsain et de plus, quand un conjoint arrivera dans ta vie , cela risque fort bien d'être une complication et tu en deviens accroc ..j'en sais quelque chose moi aussi t'en fais pas .. . Fumer, n'est pas bon pour le corps , tous le savent , moi ca fait 18 ans que j'ai cessé cela .


Code:
La masturbation est également une chose "innée", pour ne pas dire "naturelle". Mon jeune fils de 3 ans se masturbe malgré son innocence, par exemple avant de s'endormir. Avec ma femme, nous nous demandons comment le lui interdire sans traiter avec lui du sujet de la sexualité (sujet que nous voulons d'évidence éviter d'aborder avec lui à un si jeune âge).


Ça mon frère , je ne peux rien dire sur ça , je ne saurais quoi te répondre vraiment malheureusement ..


Code:
4- Enfin, nous pouvons regarder notre propre vie et pouvons analyser si une chose est bonne ou mauvaise.


En effet , nous avons la faculté d'analyser chaque chose quant à savoir si bien ou mal , mais tu sais ou Adam et Ève nous ont amené . On voit les conséquences encore aujourd'hui


Code:
Pour ma part, voici ce que j'ai constaté : en tant qu'homme, j'ai des besoins physiologiques, des hormones qui me poussent à souhaiter un acte sexuel régulier. Je pense que, selon les hommes, nous sommes plus ou moins chargé d'hormones, et pour ma part, je dois le dire, je pense que j'en suis chargé plus que la moyenne. Cela est physiologique et... c'est ainsi !

Frère , je constate identiquement la même chose que toi . Les hommes, c'est bien différent des femmes, qui elles , veulent beaucoup plus la tendresse  et la compréhension . mais en parlant avec elle sur une base régulière , elle doit aussi te donner ton dû tout comme toi tu devras faire la même chose . une entente est très possible mais ça , c'est vous deux qui aller le savoir . Cependant , je suis comme toi , ayant une libido forte . alors, je suis très bien placé pour te comprendre et cela peut être très frustrant parfois. Je me souviens quand j'étais jeune marié , la libido etait hyper forte , mais au fil des années , cela baisse, tu verras ,


Code:
Le problème, si je m'abstiens de faire la chose, c'est que, régulièrement, pour ne pas dire très régulièrement, je vais désirer avoir des rapports sexuels avec ma femme. Or, pour diverses raisons, ma femme n'a pas forcément envie d'avoir des rapports (indépendamment du fait qu'elle m'aime très fort, comme elle peut me le prouver chaque jour). Par exemple, elle allaite notre deuxième enfant maintenant. La pression sexuelle chez moi peut alors être tellement forte, que je peux aller jusqu'à "forcer" ma femme à (insister très fort sur le fait que j'aimerais) avoir un rapport. Je ne veux pas dire que je la violente en quoique ce soit, mais par exemple la dernière fois je lui ai dit "je n'en peux plus... je te vois depuis des jours... tu es très belle... je me sens mal... je dois le faire tout de suite..." et c'était vrai que je ne pouvais même pas faire la moindre activité : j'étais comme paralysé, gonflé d'envie jusqu'à en étouffer. Ma femme a rit mais elle n'a pas compris ma situation. Elle a dit (en tchèque) "je ne suis pas un bout de chiffon !" (sous entendu : un objet sexuel).



Ici, on n'a parlé que de toi . mais ton épouse , comment voit-elle la chose ? ce qui est sûr, sans forcer la choses, vous n'avez ni l'un ni l'autre , pouvoir sur votre propre corps comme la Bible enseigne . Hormis que ton épouse ait une maladie qui l'empêche , elle ne peut te refuser l'amour si elle le peut évidemment . Mais je vois que ce n,est pas simple entre vous deux concernant les rapports amoureux ..J'y vois aussi l'éducation dans cela, l'éducation sexuelle d'une personne n'est pas facile et si, elle n'a pas eu d'éducation sexuelle etant une jeune fille ( je parle bien sûr de chose normal comme avoir des enfants, comment faisons-nous les enfants, où provient-ils  etc,.. etc. ) je crois que tu me comprends bien , ce doit être difficile . Évidemment, tu ne peux pas l'obliger, il faut faire avec , comme ont dit . Je vois aussi qu'elle ne devrait pas en rire car l'amour, c'est du sérieux . C'est évident qu'elle ne doit pas être un objet sexuel, j'en conviens mais à l'écriture de mon texte plus haut , je viens de m'apercevoir qu'elle n,a pas nécessairement eu une éducation sexuelle...Remarque que cela ne me regarde en rien mais comme je suis ta conversation , je ne fais que commenter  comme tu le demandes . Il y a aussi le fait que chaque race a et recoit une éducation selon son pays et sa richesse d'éducation , et là-dessus, je ne saurais trop quoi dire .


Code:
Et voilà où je veux en venir. Il est écrit partout que la masturbation est un acte égoïste, mais de mon point de vue il me semble plus égoïste encore de demander à sa femme de répondre mécaniquement à nos désirs sexuels (physiologiques). Il me semble plus saint de faire l'amour "par amour", d'attendre le moment où les deux conjoints sont prêts plutôt que d'en faire un rapport asymétrique qui ne doit satisfaire que l'un des deux conjoints.



..encore là ,oui c'est un désir égoïste la masturbation et c'est un péché , je ne peux en dire autrement , car la Bible est claire concernant l'impudicité ....Et encore ici , il faut que tu communique franchement avec ton épouse et de parler avec elle des vraies choses , que tu as aussi besoin d'affection naturelle . sur ça , je ne peux rien dire de plus malheureusement . Car , si elle ne veut rien savoir , ce sera plus difficile encore pour toi .


Code:
Un passage biblique est souvent utilisé pour condamner la masturbation : "celui qui regarde une femme avec convoitise commet un adultère dans son coeur". Et je dois vous dire que je suis très sensible à la beauté féminine. Dieu a fait les femmes belle ! Quand je vois une belle femme, une belle jeune fille dans la rue, à moins de porter des lunettes noires et de marcher avec une canne, je suis subjugué par leur beauté (qui est, pour moi, l'une des plus évidentes preuve de l'existence de Dieu). Parfois, cela s'accompagne d'une attirance sexuelle indésirée pour ces femmes, et me voilà en train de me demander qu'en faire. Solution un : m'abstenir de me masturber. Mais quel est le résultat ? L'image de la femme reste en moi. Elle me hante. Et plus le temps passe, pire c'est. Ce que je veux, c'est m'en débarrasser : la jeter à la poubelle et l'oublier à jamais. Or, la masturbation fait exactement ceci : elle me permet de me débarrasser d'une tension sexuelle que je ne veux pas, de l'oublier à jamais et de continuer ma vie. Encore une fois, il me semble que la masturbation m'aide à rester fidèle à ma femme, car elle me permet de me débarrasser, mécaniquement, froidement, d'un désir que je n'ai jamais désiré envers d'autres femmes.



En fait , c'est faux puisque la masturbation est un acte d'auto-satisfaction....La bible, oui est clair que tu commets un acte d'adultère si tu regarde une femme au point de la désirer . Moi tu vois, je ne vais pas à la plage  justement pour ne pas trébucher sur ce point-là C'est un peu pourquoi je disais plus haut que je te comprends jusqu'à un certain point . je vois que tu as des difficultés avec cela .

Dis-moi, en as-tu deja parlé à un ancien de ton assemblée en qui tu aurais une grande confiance ? lui, il pourrait pas mal plus t'aider que moi sous ce rapport .. Cependant, ne tarde pas trop à régler ces choses avec ton épouse  car, tôt ou tard elle le saura et tes problèmes risqueront de faire plus mal .. elle devrait t'écouter un peu plus mais il faut aussi de la retenue  de ta part ..je l'ai expérimenté au jour le jour , donc, c'est faisable .


Code:
J'ai également noté qu'en rien la masturbation ne réduit le désir pour ma femme. Elle reste pour moi la plus belle femme du monde. Nous avons deux enfants d'une grande beauté, cadeau de Dieu !



Je n'en doute point frere . Par contre, il te fait régler ce probleme....

Code:
J'attends, bien entendu, vos commentaires.

Avec vous, dans le Christ !


Dernière édition par taalf le Mer 18 Juil - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
taalf




MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   Mar 17 Juil - 17:20

Bonjour et merci beaucoup pour votre réponse,

En fait, je l'ai dit à ma femme quand j'ai recommencé et elle a dit que ça ne la dérangeait pas mais que je n'étais pas obligé de le lui dire à chaque fois ( :-) ).

Mais en fait ma réponse va être simple. C'est à n'y rien comprendre. Depuis que j'ai posté ce message je me sens encore une fois rempli de cette force et liberté de mes débuts. Je me sens libre concernant l'objet de la discussion. Comme si le poids de la tentation était passé de celui du plomb à celui de plumes.

Je ne sais pas pourquoi mais c'est ainsi.

Je vais faire une prière maintenant :

"Mon père, merci de m'avoir entendu. Merci pour la force de ton amour qui m'atteint en toute circonstance.

Je sais que je ne te mérite pas, et chaque bénédiction de ta part est comme un cadeau aussi incompréhensible que beau, aussi beau que fort, aussi fort que digne de louanges et propre à susciter la joie dans mon coeur.

Quand je suis au fond du gouffre, tu m'écoutes. Quand je t'appelle au secours, tu te montres.

Bénis sois tu, Seigneur, au nom de Jésus."

et maintenant une autre prière :

"Seigneur, revêt moi de ton armure, fait de moi un soldat invincible contre le péché.
Donne moi un bouclier d'or, une épée de feu,
Donne moi la force d'un lion, sous l'humilité d'une gazelle.

Rend-moi saint, comme toi tu l'es.

Amen"

Merci à tous et j'espère à bientôt

PS : je n'ai jamais eu d'assemblée francophone ni de personne avec qui parler de choses aussi intimes autour de moi, car je n'ai commencé à fréquenter des assemblées qu'ici, en République tchèque, et seulement depuis quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Masculin

MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   Mar 17 Juil - 18:22

Ok je vois.. J'ai trouvé ceci sur facebook lors d'une conversation .

" La masturbation est aussi une autre forme courante de fornication. C’est le fait pour une personne de se procurer soi-même du plaisir sexuel, soit à l’aide de ses mains, soit avec un objet. La masturbation est aussi pareille à l’homosexualité car la personne fait du sexe avec une personne de même sexe qui n’est rien d’autre qu’elle-même.


On peut aussi commettre la fornication même par la pensée en convoitant un homme ou une femme dans son cœur, que ce soit en réalité, que ce soit virtuellement à travers une image ou une vidéo à la télé ou sur internet. C’est le cas de ceux qui regardent encore les films érotiques ou pornographiques. TOUS CEUX QUI COMMETTENT DE TELLES CHOSES N’HÉRITERONT POINT LE ROYAUME DE DIEU; ILS IRONT TOUS DIRECTEMENT EN ENFER!


Le terme fornication désigne un rapport sexuel consenti entre un homme et une femme libres de tout lien ou empêchement, c’est-à-dire non mariés (ni entre eux ni chacun de leur côté) ni liés par des vœux de religion, ni parents. Cette pratique est considérée comme un péché de la chair ... "


Dis-moi , est-ce que tu es baptisé ? 


Ça me surprend ! ta femme ne dit rien de plus ?? C'est mauvais signe cher frère ! ..Vous devriez tous les deux consulter un sexologue , et voir ce qui ne va pas .. C'est peut-être des soucis dont je ne connais pas la teneur ni ne suis spécialisé dans ce genre de chose . Alors , je ne peux t'aider davantage sur ce sujet malheureusement .

Par contre , ici tu peux parler de sujets bibliques. On y répondra ensemble si cela te convient .
Revenir en haut Aller en bas
taalf




MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   Mer 18 Juil - 3:34

Bonjour,

Question à ceux qui ne pratiquent pas la chose :

Avez-vous de l'attirance physique pour votre conjoint/conjointe ?

Et, si oui, est-ce vrai que vous n'avez pas d'attirance physique (du tout) pour d'autres personnes ?

Si oui aux deux premières réponses, comment faites vous ?

Il me semble que le corps féminin est fait pour susciter le désir masculin, de manière automatique, pour ne pas dire mécanique. Avant de nous marier avec notre femme, nous avons eu nécessairement le désir "charnel" de le faire. Voyez le Cantique des cantiques !

Si je cesse donc de désirer les autres femmes, je cesse aussi de désirer la mienne. Je ne peux pas tuer l'attirance vers l'autre sexe seulement pour les autres femmes et pas pour la mienne.

Par contre, ce que je peux tuer pour les autres, c'est la convoitise. Quand une jolie femme se montre à moi dans la rue, je me bats contre l'attirance que j'ai pour elle. Je détourne le regard, je pense à autre chose. Au contraire, quand je vois ma femme, je me plonge dans l'attirance que j'ai pour elle. Si une femme m'attire dans la rue, je la fuie pour me réfugier dans ma femme à moi.

Pourquoi Dieu a-t-il fait les femmes si belles si ce n'est pour qu'elle nous attirent physiquement ? Pourquoi, quand je vois une femme je suis subjugué par sa beauté ? Cela est indépendant de ma volonté. Dois-je ne fréquenter que des hommes ?

Je vais d'ailleurs vous dire une chose : pendant une partie de ma vie, avant de rencontrer Dieu, j'ai été loin des femmes. Autour de moi, que des hommes. Vous ne pouvez pas savoir quelle effet néfaste cela a provoqué en moi, car mon désir s'est tourné vers des choses sans nom.

Ou devrait-on couvrir les femmes comme le font les Musulmans ?

La question de la pornographie, c'est autre chose. Cela ne me concerne pas personnellement.

J'ai aussi dit que je ne prenais pas de "plaisir" à faire la chose, mais que cela me permettait de, froidement, me débarrasser d'une tension sexuelle indésirée et que je ne voulais pas imposer à ma femme, laquelle j'aime plus que tout après Dieu, et à qui je procure baiser et caresses à longueur de journée.

Ma relation avec ma femme n'est pas basée sur la sexualité, mais sur l'amour, lequel est patient (comme le dit la Bible). Or, ce que vous me demandez, c'est de baser notre relation sur la sexualité ; c'est de coucher avec ma femme pour assouvir mes besoins à moi, pas à cause de mes sentiments envers elle.

J'ai du mal à comprendre comment on peut traiter d'égoïste un acte de retenue dans le respect de celui ou celle que l'on aime.

À aucun moment je ne cesse de manifester mon désir pour ma femme. Libre à elle d'en jouir ou non. En cas de refus, soit je me mortifie, je me sens mal, je suis freiné dans toutes mes activités, soit je me libère. Or, que veut Dieu pour nous ? La joie ou la tristesse ? La mort ou la vie ?

Comment sait-on que fumer est un péché ? Car la science a montré que c'était mauvais pour la santé. Mais que dire de l'abstinence ? La science montre que cela est aussi mauvais pour la santé, notamment à cause de problème de prostate.

Vous me demandez pourquoi ma femme n'est pas spécialement ouverte ? D'abord, pendant la grossesse elle n'en ressentait pas l'envie et je l'ai respecté. De même, pendant l'allaitement. Par la suite, elle est tombée enceinte de notre deuxième enfant, et encore une fois pendant la grossesse et les 2 ans qui suivent (durée moyenne de l'allaitement) elle ne ressent pas l'envie d'avoir des relations. Elle me dit "désolé, ce sont les hormones..." Et que dois-je faire ? La forcer ? La violenter ? Lui imposer de coucher avec moi par devoir plutôt que par envie ?


Dernière édition par taalf le Mer 18 Juil - 8:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
taalf




MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   Mer 18 Juil - 5:45

J'ajoute que dans la Bible les différentes formes de relations sexuelles immorales sont explicitement condamnées, et ce à plusieurs reprises (Ancien et Nouveau Testament):

- l'homosexualité (eg. Levitique 18:22)
- la relation hors mariage (eg. 1 Corinthiens 7:9)
- la zoophilie (eg. Lévitique 18.23)
- l'adultère (eg. Lévitique 20:10)

Concernant la masturbation : rien d'explicite nul part dans toute la Bible. On cite souvent le récit d'Onan, mais il ne s'agissait pas de cela. Onan couchait avec la femme de son frère défunt avec la volonté (pécheresse) de ne pas lui donner de descendance (alors que c'était justement le but de ces relations).
Revenir en haut Aller en bas
DanielQc

avatar

Masculin Age : 58

MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   Mer 18 Juil - 15:16

taalf a écrit:
Concernant la masturbation : rien d'explicite nul part dans toute la Bible.

Lévitique 15:16-17
L'homme qui aura une pollution lavera tout son corps dans l'eau, et sera impur jusqu'au soir. Tout vêtement et toute peau qui en seront atteints seront lavés dans l'eau, et seront impurs jusqu'au soir.

Galates 5:24
Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

Salutation taalf

J'ai lu ton témoignage dans les grandes ligne et ce que je voit c'est un homme normal.

C'est tout à fait normal d'avoir des pulsions sexuelle envers le sexe opposé, je dis bien opposé.


Je suis plus âgé maintenant (58 ans) mais j'ai vécus sensiblement ce que tu décrit. L'intensité de l'amour que j'éprouvais pour mon épouse se traduisait par le désir d'être en relation intime et sexuelle avec elle, ce fut assez intense.


Aujourd'hui je suis toujours avec l'amour de ma vie et le sexe à fait place à une autre sorte de relation, je dirais plus profond, au sens humain, j'admire mon épouse en tant que compagne de vie pour laquelle j'ai le plus grand des respects.
 

Tu verra avec le temps la pulsion irrésistible se transformer peu à peu en un genre d'amitié profonde, l'amour demeure et se transforme.
Je suis bien et heureux avec ma compagne de vie, depuis 43 ans et je ne m'en lasse pas.

Il est vrai que Dieu à fait une oeuvre d'art en créant la femme et il est aussi normal que ça vienne avec la tentation, c'est ce qui à d’ailleurs causer la perte du 1/3 des anges. Alors, si les anges ont pécher, à plus forte raison, nous pauvre humain le somme tout autant.

Dans Genèse 6:1-4, il est écrit : « Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Alors l’Eternel dit : Mon Esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.  Les géants étaient sur la terre en ces temps-là. Il en fut de même après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité.

Ne te rend pas coupable outre mesure mon ami.

Mes salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sujet de la masturbation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de la masturbation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» pb d'interprétation du sujet d'expression écrite
» Sujet de littérature
» Communiqué DDA au sujet de la publicité halal d'Isla Délice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chrétien évangélique :: Sujet d'intérets généraux-
Sauter vers: